sna-thierry-plague

Nous avons besoin d’aller à l’export mais ne maitrisons pas tous les rouages du commerce international

Publié le 18/07/2018

Basée à Sarzeau (56), SNA fabrique et conçoit des protections textiles sur mesure principalement pour le nautisme et l’industrie. Elle réalise aujourd’hui 10 à 15% de son chiffre d’affaires à l’export.
“Pour nous développer, nous avons besoin d’aller à l’export. Or nous ne sommes pas des experts du commerce international. C’est pour cela que nous faisons régulièrement appel à BCI, notamment pour des questions d’ordre réglementaire.”