Su-map

Rencontrez le Ministre des Affaires Etrangères soudanais et sa délégation

Du 30/01 au 31/01/2018Paris

Avec la levée récente des sanctions américaine, le Soudan ouvre une nouvelle page de son histoire économique. La visite du Ministre des Affaires Etrangères soudanais, le 30 et 31 janvier 2018, est l’occasion de promouvoir l’offre française dans un contexte commercial que l’on prévoit fortement concurrentiel. En effet, pays parmi les plus peuplés d’Afrique, le Soudan présente un potentiel de développement pétrolier, minier et agricole important. La Banque Africaine de Développement prévoit une croissance économique de près de 6% en 2017.

Ce marché vous intéresse ?

Nous vous proposons nous faire part de votre intérêt par email. Si un nombre suffisant d’entreprises  se manifestent, nous organiserons  une rencontre avec le Ministre des Affaires étrangères et sa délégation.

Environnement des affaires et opportunités commerciales au Soudan

Le Soudan représente un marché de grande taille (37 millions d’habitants, ce qui en fait l’un des pays les plus peuplés d’Afrique), bénéficie d’un système d’enseignement supérieur fonctionnel, et d’un Etat relativement bien structuré comparativement à ses voisins. Le secteur privé soudanais fait preuve de dynamisme, et est majoritairement composé de groupes de taille moyenne actifs dans les domaines du BTP et de l’agroalimentaire.

Le Soudan présente des opportunités commerciales pour les entreprises françaises dans le secteur agricole, notamment l’élevage et la transformation de viandes ainsi que l’agro-industrie. Le pays produit principalement du sorgho, du blé, du millet, des légumes, de l’arachide, de la canne à sucre, du coton, de la gomme arabique (1er producteur mondial) et de la luzerne. (Fort potentiel de développement dans ces trois derniers produits.) Il dispose également d’un important cheptel de bovins, d’ovins et de caprins de l’ordre de 100 millions de têtes. Il souhaiterait notamment importer 22 000 vaches, dont 5 000 vaches françaises de race Aubrac, pour les besoins des éleveurs locaux et la production de lait. Le pays dispose de vastes ressources hydrologiques et d’importantes étendues de terres arables. Le secteur est déjà très investi par les entreprises venant des pays du Golfe. Le secteur industriel se compose essentiellement de transformation des produits agricoles et de raffinage de pétrole.

Le développement urbain, le transport et la logistique sont d’autres secteurs présentant des opportunités commerciales.

Pour de plus amples informations : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/Pays/soudan

 

Levée définitives des sanctions économiques américaines le 6 octobre 2017

Cette décision signifie que toutes les transactions bancaires internationales avec le Soudan seront désormais permises. Les entreprises et les citoyens américains pourront effectuer des transactions avec des partenaires au Soudan. Ils pourront également procéder à des transactions concernant des propriétés dans lesquelles le gouvernement soudanais a un intérêt.

Par ailleurs, les importations et les exportations depuis et vers le Soudan, auparavant interdites, sont désormais autorisées, de même que tous les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et le Soudan. Toutes les transactions de citoyens américains liées aux industries pétrolières et pétrochimiques au Soudan seront autorisées. Ceci inclut notamment les services pétroliers ainsi que les gazoducs et oléoducs. Les citoyens américains ne devraient plus subir de restrictions lorsqu’ils voudront faciliter les transactions entre le Soudan et des pays tiers.

 

Pour de plus amples informations :

https://www.treasury.gov/resource-center/sanctions/OFAC-Enforcement/Pages/20171012.aspx