Télécharger en PDF

 / 

Mis à jour le 09/09/2022

 / 

Afin de répondre aux préoccupations en matière d’approvisionnement alimentaire, des chercheurs de l’Université de technologie et de design de Singapour ont développé une technique d’impression alimentaire en 3D utilisant des sources de protéines alternatives, à l’image des algues (spiruline), des plantes (soja) et des insectes (séricine, grillons, mouches soldats noires).

Les chercheurs indiquent que des tests avec ces sources alternatives de protéines ont déjà été réalisés en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud pour produire des aliments durables.

 

Accédez à la ressource