Mis à jour le 13/04/2022

Allianz Trade (anciennement Euler Hermes, leader mondial de l’assurance crédit) vient de sortir une enquête mondiale sur le commerce et particulièrement sur les craintes des pays exportateurs dans le contexte de la guerre en Ukraine.

L’organisme a mené deux enquêtes,  l’une avant le début du conflit et l’autre après, auprès de 3000 entreprises basées aux Etats-Unis, en Chine, au Royaume-Uni, en France , en Italie et en Allemagne.

Pour rappel ses prévisions de croissance ont été ramenées à 3,3% en 2022 impactées par les ruptures dans la chaine d’approvisionnement, la hausse générale du coût des matières premières (intrants, énergie, métaux etc.) et l’inflation galopante.

Quelques éléments à noter :

  • Avant le début du conflit 94% des entreprises interrogées s’attendaient à augmenter leur CA à l’export. Ce chiffre est passé à 78%.
  • Le prix de l’énergie est la principale préoccupation. 56% des entreprises européennes s’attendent à ce que le prix de l’énergie devienne plus problématique en 2022 ;
  • Plus de la moitié des entreprises interrogées en Europe s’attendent à ce que le risque de non-paiement augmente au cours de 12 mois à venir;
  • 15 % des entreprises ne prévoient pas d’investir ou réduiront leurs plans d’investissement en raison de la guerre (…)

Accédez à la totalité de l’étude ici