Mis à jour le 12/04/2022

L’Allemagne souhaite transférer sa technologie dédiée à la production d’hydrogène vert en Afrique.

Le pays vise en effet une sortie du nucléaire pour 2022 et du charbon pour 2030.

C’est dans ce contexte que le pays met en place une initiative appelé H2 Global dont l’objectif est de produire de l’hydrogène dit « vert » dans des pays disposant d’une production énergétique (électrique en premier lieu), moins coûteuse qu’en Europe.

L’Allemagne réimporterait par la suite l’hydrogène (entre 40 et 60% de ses besoins afin atteindre ses objectifs de transition énergétique).

Le projet est financé par le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ).

Selon un article de Euractiv de février 2022, l’Allemagne se concentrerait d’abord sur le Nigeria et l’Angola. Le ministère fédéral des Affaires étrangères a par ailleurs ouvert des bureaux dans les capitales de ces pays afin soutenir le développement et l’exportation de l’hydrogène.

En parallèle, un article de classe export de février 2022 précise que le Maroc, la Mauritanie et la Namibie pourraient  aussi devenir des acteurs majeurs dans le domaine de la production d’hydrogène vert.

Accédez à la ressource

 

Consultez l’article de Classe Export – 24 février 2022