Mis à jour le 10/03/2022

L’assureur Belge Credendo, par l’intermédiaire de son analyste Florence Thiéry, propose une photographie des répercussions secteur par secteur liées aux engagements pris par les Etats lors de la COP26.

L’objectif affiché est bien de limiter le réchauffement de la planète à +1,5 C°  par rapport à l’époque pré-industrielle et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

Quelles sont les implications sur les filières :

  • Oil&Gas :
    • Elimination progressive des subventions accordées aux entreprises évoluant dans le domaine des énergies fossiles;
    • Signature d’un accord par 20 pays mettant fin au soutien des Etats au secteur international de la production d’énergie sans capture de carbone à partir de combustibles fossiles;
    • Engagement sur la diminution des émissions de méthane de l’ordre de 30% ce qui impacte directement la filière élevage (…)
  • Electricité :
    • Réduction de la production d’énergie par le charbon (ce qui impacte fortement des pays comme les USA, la Chine, l’Australie etc.)
    • Objectif de faire des ENR une source d’énergie moins cher et plus fiable d’ici 2030 + investissements massifs des services publics pour le développement et la modernisation  des réseaux énergétiques;
  • IAA : secteur  émetteur de 20 à 30% des gaz à effet de serre
    • Réduction du méthane (filière viande et grande cuture comme la production de riz);
    • Lutte contre la déforestation;
    • Développement des filières alimentaires durables (traçabilité, soutien aux petits exploitants, R&D etc.)
  • Transport :
    • 100 % de ventes de voitures et d’utilitaires neufs zéro émission pour 2035;
    • Secteur maritime : création de routes maritimes vertes – 6 corridors de navigation à 0 émission;
    • Secteur aérien : souhait de développer les carburants durables
  • Les métaux comme l’acier et l’aluminium et autres matières :
    • Certains pays comme le Royaume-Uni, l’Inde, l’Allemagne, les Émirats arabes unis et le Canada) ont signé un engagement de coopération pour créer des marchés publics pilotes pour l’acier et le ciment à faible émissions pour 2030;
    • Pour le secteur aluminium : certain acteurs de la filière travaillent sur la production à 0 émission ce qui pourrait engendrer par défaut une augmentation des coûts de fabrication.

Accédez à la ressource