Mis à jour le 10/03/2022

L’association Energi Norge (organisme en charge de la promotion des énergies renouvelables en Norvège) revient sur les enjeux liés au développement de l’éolien offshore dans ce pays d’Europe du Nord.

Elle rappelle que la Norvège est en concurrence sur ce secteur avec d’autres pays du Nord mais pour le moment les investissements semblent trop lents aux vues des objectifs, le gouvernement ayant par ailleurs annoncé l’accélération du rythme des processus publics.

Quelques préconisations :

  • Le gouvernement devrait faciliter le développement de 2 à 3 GW d’énergie éolienne sur le plateau norvégien chaque année entre 2030 et 2050. Un tel rythme de développement se traduira par une augmentation annuelle de la production électrique d’origine éolienne offshore comprise entre 8 et 15 TWh et une production totale d’énergie éolienne offshore du plateau norvégien en 2050 comprise entre 160 et 300 TWh.  Aujourd’hui la Norvège a actuellement une production annuelle totale d’électricité d’environ 150 TWh.
  • La Norvège connaîtra probablement déjà un déficit énergétique au cours de la période 2026-2035. Or, Actuellement, seules deux zones au large de la Norvège sont ouvertes au développement éolien offshore : Southern North Sea II et Utsira North.

Le développement de l’énergie éolienne dans ces zones prendra plusieurs années, et il est donc important de commencer par l’attribution des surfaces dès maintenant si l’on veut y produire de l’énergie éolienne d’ici 2030.

 

Accédez à la ressource