Mis à jour le 13/02/2020

Éloignement, risque pays, cultures et langues différentes sont autant de difficultés rencontrées lors de vos opérations à l’international.

Mme Armelle COSTIL,  Expert Trade-Finance au sein du Crédit Agricole Bretagne International est intervenue auprès des entreprises bretonnes sur cette thématique :

  • Le virement Swift
  • La remise documentaire
  • La lettre de crédit stand-by
  • Le crédit documentaire

Que faut-il retenir ?

 

Retour de Pascale Le Borgne – Conseillère Technique et règlementaire

Cette réunion d’information fut l’occasion de passer en revue les différents moyens de paiement utilisés dans les transactions internationales (import comme export) : transfert swift et SEPA, encaissement documentaire, crédit documentaire et enfin Lettre de Crédit Stand By

L’intervenante a présenté les guides relatifs à ces moyens de paiements :

– Brochure 522 de l’ICC (encaissement documentaire),

– RUU 600 (crédit documentaire),

– brochure 590 (ISP 98) pour la Lettre de Crédit de Stand By,

-et PBIS qui doivent accompagner l’exportateur ou l’importateur dans son choix du moyen de paiement et son fonctionnement, tout en insistant sur la connaissance du guide Incoterms dont la version change au 1er janvier 2020

Concernant le Crédit Documentaire, l’intervenant a bien mis l’accent sur la lecture approfondie préalable à l’acceptation du crédit, de façon à éviter, selon l’incoterm choisi pour l’opération, que ne soient exigés des documents incompatibles avec l’incoterm.

Enfin, l’intervenant a synthétisé dans un tableau le moyen de paiement à utiliser selon la zone géographique, le type de client et le risque pays.

 

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis