Télécharger en PDF

 / 

Mis à jour le 06/09/2022

 / 

Selon la dernière publication de la FAO sur les productions céréalières mondiales, il faut s’attendre à de forte baisse pour la fin d’année. En cause : les fortes chaleurs et des épisodes de sécheresses connus par tous les pays de l’hémisphère nord.

Prévision de production mondiale de céréales pour 2022 : 2 774 M de T soit -17 M de T depuis sa dernière prévision de juillet 2022. En glissement annuel, la FAO s’attend à un recul de 1,4% soit près de 39 M de T.

La production de maïs en provenance de l’UE est particulièrement concernée par cette baisse de production : recul des rendements de 16% par rapport à la moyenne quinquennale précédente.

Les volumes récoltés en Europe devraient atteindre un peu moins de 54 M de T soit la pire récolte depuis 15 ans.  Idem pour les USA qui ont connu également des conditions météos défavorables .

Les déficits de précipitations ont également eu des effets négatifs sur les rendements de l’orge et du sorgho prévus dans l’Union européenne et aux USA.

A contrario, les prévisions concernant la production mondiale de blé en 2022 ont été relevées de 6,7 M de T ce mois-ci soit 777 M de T.

Cette hausse de rendement est largement due aux conditions météorologiques favorables au Canada et aux USA, ainsi qu’en Russie, où la production de blé devrait atteindre, selon les prévisions actuelles, son plus haut niveau jamais enregistré.

 

Accédez à la ressource