Mis à jour le 23/09/2021

La dernière étape des négociations UE/Australie pour un accord de libre-échange s’est déroulé en juin dernier et doit reprendre en octobre prochain.

Dans un contexte tendu à la suite de la perte du contrat sur les sous-marins, la  France peut-elle ralentir voire bloquer les négociations en cours? Sachant que l’unanimité des 27 pays membres est requise pour conclure un accord de libre-échange.

Un article du Moci de ce jeudi 23 septembre rappelle les enjeux de cet accord, l’UE étant le 3ème partenaire commercial de l’Australie.

En effet, le magazine note que les produits agricoles australiens sont taxés en moyenne à hauteur de 26% lors de leur entrée sur le territoire UE (56% pour la viande). En parallèle, pour l’UE, la réduction des barrières non tarifaires est un enjeu majeur pour l’accès au territoire australien.

En 2020, les échanges UE / Australie ont  atteint 36 Mds EUR.

 

Accédez à la ressource