Mis à jour le 09/02/2021

L’Algérie et sa transition énergétique : Leçons, état des lieux et perspectives pour un développement accéléré des énergies renouvelables.

Malgré un ambitieux programme national de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique lancés en 2011, l’Algérie n’a réalisé actuellement que 19% de cet objectif à fin 2020.

Pour tenter de combler ce grand retard un nouveau programme de développement des énergies renouvelables a été lancé cette année avec l’objectif de réaliser une capacité de 16.000 MW à l’horizon 2035, et ce, exclusivement à base de solaire photovoltaïque. 94% produits par des centrales solaires connectées au réseau électrique national, dont une première tranche de 4.000 MWc est à réaliser à l’horizon 2024 et les 6% restants sont à déployer en mode autonome à l’horizon 2030.

Doté de gisements d’énergies renouvelables considérables, le Maroc a connu une évolution rapide au cours des dernières décennies en matière de transition énergétique.

Le Maroc doit cette évolution aux programmes étatiques ambitieux ( Stratégie énergétique nationale ; Plan solaire ; Programme éolien de 2 000 MW …) visant à exploiter systématiquement les sources d’énergie renouvelable. L’objectif est de réduire la dépendance du pays vis-à-vis de l’énergie fossile importée des marchés internationaux et de sécuriser son approvisionnement, notamment grâce à des plans et projets nationaux dans le solaire et l’éolien et l’hydraulique. Le Maroc ambitionne d’atteindre un taux de 52% de la part des EnR dans le mix énergétique à horizon 2030.

D’autres sources d’énergie propre s’apprêtent à entrer en lice ( Biomasse, valorisation des déchets, power-to-x ou hydrogène) pour produire de l’énergie.

Les deux pays ont entamé l’élaboration de plans d’actions et de feuilles de route afin de se positionner sur ces segments porteurs.

C’est sur cette thématique que sont intervenus, auprès des entreprises bretonnes, Halim AMMAR KHODJA de la CCI Franco Algérienne,  le Dr. Madjid CHIKH et le Dr. Abd KHELLAF du Centre de Développement des énergies renouvelables  ainsi que Faiza Hachkar et Meriem FARIS de la CCI Maroc.

Thèmes abordés

  • Etat des lieux du secteur
  • Quelles sont les opportunités du marché des EnR à saisir en faveur des objectifs nationaux ?
  • Perspectives d’évolution ( nouvelles sources d’énergie renouvelable)
  • Impact de la crise Covid 19 sur le secteur.

Téléchargez la présentation PDF

 

Donner votre avis