Mis à jour le 03/01/2022

Les secteurs dont les exportations avaient fait preuve d’une bonne résistance en 2020 tendent à s’orienter vers des rebonds plus nets en 2021 alors que plusieurs spécialisations régionales poursuivent sur de bonnes lancées. Exception notable, l’automobile est durablement à la peine, de même que quelques secteurs dont les exportations semblent avoir “décroché” face aux reprises observées au niveau mondial ou européen.

 

Infographie :

Répartition sectorielle des échanges de la Bretagne sur les 9 premiers mois de 2021, 2020 et 2019 (en Mds EUR), et leurs évolutions en 2021 vs 2020 (en %)

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.