Mis à jour le 10/05/2022

Selon une étude britannique de la London School of Economics  paru fin avril 2022, on observe une importante baisse des flux commerciaux entre le Royaume-Uni et l’UE.

Elle indique en effet que la mise en œuvre de la nouvelle relation commerciale a entraîné une chute soudaine et persistante de 25 % des importations britanniques en provenance de l’UE, par rapport au reste du monde.

En parallèle, cette étude note une forte baisse du nombre de relations commerciales entre les exportateurs britanniques et les importateurs de l’UE, ce qui suggère que le Brexit a poussé de nombreuses entreprises britanniques à cesser d’exporter vers l’UE.

London School of Economics tente d’expliquer les raisons cette décroissance et rappelle que dans le cadre l’accord de commerce et de coopération (ATC), les échanges entre le Royaume-Uni et l’UE restent exempts de droits de douane et de quotas, mais le Royaume-Uni n’est plus membre du marché unique ou de l’union douanière de l’UE. Par conséquent, l’ATC a augmenté les coûts commerciaux entre le Royaume-Uni et l’UE.

Accédez à la ressource

 

Pour aller plus loin, consultez un article des Echos du 28 avril 2022 – “En Grande-Bretagne, le choc du Brexit a découragé les petites entreprises d’exporter vers l’Europe”