Mis à jour le 18/02/2022

L’ICCT (The International Council on Clean Transportation – ONG américaine qui propose des études d’impact du transport sur l’environnement) vient de faire paraitre une analyse des performances possibles des avions alimentés à l’Hydrogène d’ici 2035.

Il apparait que les avions alimenté grâce à des piles à combustible ne seront  pas aussi performants que leurs homologues à combustible fossile. Ils seront plus lourds et auront des besoins énergétiques plus élevés par passager. L’ICCT indique également qu’ils auront probablement également une portée plus courte.

Néanmoins, les avions alimentés à l’Hydrogène pourraient transporter 165 passagers sur 3 400 km et  leurs capacités totales devraient permettre de desservir environ un tiers (plus de 30 %) de tout le trafic aérien de passagers.

Il faut rappeler que en 2019, les compagnies aériennes commerciales ont émis plus de 900 millions de tonnes de C02 selon l’ICCT.

En septembre 2020, Airbus a annoncé son initiative ZERO Emission visant à développer des avions commerciaux à hydrogène qui pourraient entrer en service en 2035 . Ce calendrier leur donne cinq ans pour concevoir, tester et faire mûrir les technologies requises, deux ans pour financer et organiser les chaînes d’approvisionnement, et huit ans pour fabriquer et commercialiser l’avion.

L’ICCT propose plusieurs hypothèses et met en exergue les avantages et freins liés à l’usage de l’hydrogène dans l’aviation.

Accédez à la ressource