Mis à jour le 07/01/2022

Après une chute drastique l’an passé (- 20 %), les exportations directes de produits de beauté et d’hygiène subissent un ralentissement durable, avant tout freinées par leurs clients majeurs en Europe de l’Ouest et de l’Est : les rebonds y ont été moins notables depuis la crise sanitaire malgré la demande soutenue sur ces marchés et le secteur breton y a par conséquent perdu du terrain en termes de parts de marché.

  • Des perspectives assez mornes pour 2021

  • Des marchés majeurs durablement en berne

  • Une perte de compétitivité relative

 

Infographies : 

Évolutions observées au sein du Top 5 des clients des produits de beauté bretons

Évolutions des échanges trimestriels bretons dans les produits de beauté entre 2017 et 2021

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.