Mis à jour le 06/12/2022

 / 

Comme le rappelle un article de gep.com en novembre 2022, la crise énergétique impacte les capacités d’aluminium au Etats-Unis mais aussi en Europe.

De même, la filière aluminium connait des pénuries depuis le début de la crise sanitaire mais cette pénurie est aussi une conséquence directe du contexte géopolitique (conflit ukrainien), de l’évolution des comportement d’achat des consommateurs et des rupture dans la chaîne d’approvisionnement.

Sont particulièrement impactées les industries IAA et boisson (depuis la crise, on a constaté une croissance des emballages à emporter).

Les points forts de l’emballage aluminium reste sa légèreté et son taux de recyclage élevé mais la production est gourmande en électricité.  Or, la crise énergétique aurait mis HS  environ 900 000 T de capacité de fonderie en Amérique du Nord et en Europe.

En parallèle, la production automobile, affecte également le marché de l’aluminium, car à mesure que les problèmes de chaîne d’approvisionnement liés aux semi-conducteurs s’atténuent et que les ventes de véhicules électriques reprennent, nous pourrions assister à une nouvelle tension sur le marché des canettes.

Accédez à la ressource