Mis à jour le 29/04/2022

Bretagne Commerce International, en partenariat avec le SPACE, vous propose aux entreprises  de participer à des webinaires. 

Pendant ces rendez-vous réguliers nous abordons successivement chaque mois un pays, mettant en lumière ses opportunités d’affaires et de partenariats en vous dressant un panorama détaillé du marché de l’élevage, de ses différentes filières, de l’aquaculture et des points clés majeurs à connaître.

C’est dans ce contexte qu’est intervenu Malick GUEYE, Directeur Général de MGE PARTNERS et Prestataire agréé de BCI au Sénégal afin de présenter la filière agricole sénégalaise dans son ensemble.

Thèmes abordés :

  • Panorama général rapide  du pays (contexte historique + trends actuels et éventuels)
  • Zoom végétal (cultures)
  • Zoom BOVIN (lait et viande)
  • Zoom PORCIN
  • Zoom AVICULTURE
    • Sur les aspects : GENETIQUE, ALIMENTATION, PREMIX et BIEN-ETRE ANIMAL (y compris produits vétérinaires et d’hygiène)
  • HOMOLOGATIONS, CERTIFICATIONS, REGLEMENTATION, ENREGISTREMENTS
  • Les opportunités pour les produits français
  • Approche export et recommandations stratégiques
  • Comment intégrer le marché : opportunités/obstacles, us et coutumes, clés de réussite
  • Les points à retenir
  • Exemples de réussites ou d’échecs d’entreprises

 Que faut-il retenir de ce webinaire?

 

Retour de Isabelle Colin  – Chargée d’affaires agriculture

” L’agriculture au SENEGAL représente 17 % du PIB

50 % de la population active est employée dans le secteur agricole. Les structures des exploitations sont familiales. Quelques fermes modernes ont été créées par des investisseurs privés, notamment dans la région des Niayes.

Le pays présente de nombreux avantages, propices au développement des activités agricoles

  • Climatiques et géographiques : les terres arables sont de très bonne qualité (ensoleillement et pluviométrie favorables), facilités d’exporter dans les pays limitrophes
  • politiques : stabilité politique favorable au climat des affaires, aides aux investissements
  • monétaires : stabilité de la devise, adossée à l’Euro

Le maraichage est une des filières en plein développement, en particulier les productions d’oignons et de pommes de terre.

Le pays importe beaucoup de plants de pomme de terre (25 000 tonnes) principalement de France.

Les problèmes logistiques engendrés par la pandémie ont entraîné des conséquences sur cette filière : une partie des récoltes a été perdue faute de capacité de stockage suffisante, les approvisionnements en intrants ont été perturbés, etc…

 

Les besoins & opportunités :

Systèmes d’irrigation : Afin d’optimiser les terres arables, il est nécessaire d’améliorer l’irrigation

AGRITECH : besoin d’équipements d’outils d’aide à la décision pour améliorer les rendements

Intrants « santé et nutrition animale »  premix, vaccins, produits pour es inséminations artificielles

Génétique :

  • bovine : 300 000 vaches importées / an – Cheptel bovin : 3.6 M
  • porcine : la filière a besoin de se structurer. Opportunités autour de Casamance, proche de la Guinée qui est importatrice de viande de porc.
  • avicole : la filière la plus dynamique, création d’une Interprofession

L’interdiction d’importation de poulets et d’œufs de table a obligé les Sénégalais à produire sur place.

Les OAC sont importés de France

  • caprine et ovine : race « ladoum » très prisée. La plupart des animaux proviennent du Mali ou Mauritanie

Bâtiments et matériel d’élevage : pour répondre aux normes de modernisation des élevages ”

 

Téléchargez la présentation