Mis à jour le 02/06/2021

Qui êtes-vous ?

Laurent Marionnet, originaire de Blois dans le Centre de la France, je suis diplômé de Temple University (USA) en Commerce International. J’ai commencé ma carrière professionnelle dans le secteur privé en tant que commercial export en Asie, en Amérique du Nord et en Europe. Puis j’ai intégré le réseau d’appui à l’exportation pour les entreprises françaises où j’ai occupé différents postes de responsable international en Chambre de Commerce en France ainsi que chez Business France à l’étranger. Je suis directeur de la CCILF depuis Juin 2014

Secteurs porteurs

Quels sont les secteurs porteurs au Portugal?

Tourisme : bien qu’à l’arrêt à cause de la pandémie, les perspectives sont toujours positives

Immobilier : Malgré la crise ce secteur ne fléchit pas. De nombreux développements sont en cours

Silver economy : de nombreux besoins en services à la personne. Des opportunités dans le secteur de l’hébergement aux seniors

Sous-traitance mécanique : Secteur traditionnel pour l’automobile et l’aéronautique il existe un vrai savoir faire notamment dans la fabrication des moules pour l’injection plastique

Energies renouvelables : Le Portugal est très en avance et le parc éolien devra déjà être remplacé prochainement. Le solaire offre de réelles perspectives avec de nouveaux appels d’offres pour la construction de centrales à venir.

Smart cities : Tout ce qui touche à ce thème est en plein développement. Les objectifs nationaux ou des villes sont ambitieux. Il existe de nombreuses opportunités pour les entreprises françaises.

Infrastructures : Avec le plan de relance économique, une grande partie des fonds européens seront consacrés à la modernisation des infrastructures de transports (routes, rail, aéroports…)

 

Situation post-Covid

Comme tous les pays européens, le Portugal a été fortement impacté par la pandémie. Notamment le secteur du tourisme qui s’est complètement arrêté (trafic aérien réduit de 90%)

Mais la reprise est là, la bonne maitrise de la situation sanitaire permet une réouverture progressive de l’activité.

Les réformes structurelles importantes ayant été faites lors de la crise financière de 2008 – 2014, le pays est prêt à repartir.

Les chiffres de la consommation des ménages n’ont jamais été aussi hauts et les réservations touristiques pour cet été se font à un rythme soutenu.

Enfin l’arrivée des fonds Européens dans le cadre du plan de relance permettra de lancer de grands chantiers soutenant ainsi l’activité économique.

 

Pratique des affaires

Identité nationale très forte : l’Ibérie n’existe pas pour les portugais, il est donc déconseillé d’assimiler la culture portugaise à l’espagnole ni de tirer de conclusions hâtives sur les ressemblances entre ces deux pays

Hiérarchie très respectée : informez-vous sur la formation et la qualification des personnes à qui vous allez vous adresser car les titres et la dénomination hiérarchique des personnes sont fondamentaux.

Pas de confrontation ouverte : dans le milieu professionnel les portugais possèdent un comportement « asiatique » et gèrent les conflits discrètement et avec diplomatie.

Non-respect des délais et horaires : ne tenez pas compte des éventuels retards car il s’agit plus d’un art de vivre plutôt que d’un laisser-aller.

Paiements : Préférez le paiement par crédit documentaire ou virement Swift et sachez que les délais de paiement sont généralement longs (90, voire 120 jours). Il est conseillé de souscrire une assurance-crédit (pour des sociétés d’import/export et secteurs traditionnels) car il peut exister des difficultés de recouvrement de créances.

 

Forces et faiblesses du Portugal

Forces Faiblesses
  • Bon niveau d’éducation et maitrise des langues étrangères
  • Niveau de salaires compétitifs (salaire minimum brut : 776 € sur 12 mois)
  • Stabilité politique et sécurité
  • Forte ouverture à l’innovation
  • Qualité de vie
  • Lenteur et complexité de l’administration
  • Coût de l’énergie
  • Système bancaire peut coopératif pour les entreprises
  • Taux d’endettement du pays élevé
  • Manque de main d’œuvre francophone

Donner votre avis