Mis à jour le 02/06/2021

Qui êtes-vous ?

Spécialisée dans la coopération commerciale et technique entre entreprises françaises et espagnoles, je collabore depuis 1996 avec Bretagne Commerce International.

Avec une prédilection pour le B2B, le secteur industriel, les nouvelles technologies et l’éco-système Start-ups/Scale-ups, je mets au service des entreprises bretonnes de tous secteurs ma fine connaissance de la culture espagnole et mon expérience.

  • Etudes de marché
  • Prospection
  • Recherche de partenaires, clients, fournisseurs, sous-traitants
  • Soft landing
  • Forte vocation de service
  • Accompagnement très personnalisé
  • Facilité à identifier les bons prospects et « ouvrir les portes », capacité de négociation

 

Secteurs porteurs

Quels sont, selon vous, les secteurs porteurs ?

Actuellement manque de visibilité sur le secteur auparavant porteur du tourisme, hôtellerie, restauration.

Les secteurs Santé – Biotech , Tech (e-commerce, emobilité, industrie 4.0) et agro-alimentaire.

Les opportunités créées par les investissements liés aux enjeux climatiques :  le Plan national énergie-climat et le plan de relance national priorisent la transition verte, dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les transports durables.

Quel est la situation du pays post-Covid?

Avec 140 milliards d’euros, dont environ la moitié sous forme de subventions et l’autre sous forme de prêts, l’Espagne sera le deuxième plus gros bénéficiaire des fonds européens après l’Italie

Après un recul marqué en 2020, le PIB devrait croître de 5 % en 2021 et de 4 % en 2022. Les restrictions appliquées localement pour contrer la pandémie de COVID-19 et les perturbations persistantes affectant le secteur des voyages et du tourisme pèseront sur la reprise jusqu’à ce qu’un vaccin efficace soit largement diffusé.

La forte incertitude et la situation défavorable du marché du travail freineront la consommation privée.  nParallèlement au redressement progressif de la croissance de la demande extérieure, les exportations contribueront à l’expansion économique en 2021-22.

Le taux de chômage devrait rester élevé.

Selon les dernières données de l’OCDE :

  • Le pays a connu une forte résurgence des contaminations;
  • Reprise inégale suivant les secteurs et les régions;
  • Les interventions des pouvoirs publics restent généralisées et ciblées;
  • L’action publique devrait favoriser la réaffectation des ressources et la croissance de la productivité;
  • La reprise devrait être progressive et partielle;

Source : https://www.oecd-ilibrary.org/sites/2e9a5aa2-fr/index.html?itemId=/content/component/2e9a5aa2-fr

Pratique des affaires

Quels sont les éléments à intégrer pour approcher, selon vous, le marché espagnol?

  • Malgré la proximité géographique, il est préférable d’éviter les remarques ou comparaisons avec la France, ce qui laisserait penser que le marché semble gagné d’avance;
  • Horaires, congés et ponts
  • Facilité du contact (tutoiement etc.) et importance du relationnel / repas d’affaires. Le contact est plus facile et détendu mais franchise dans la relation;
  • Il est conseillé de ne pas paraître trop pressé, ce qui pourrait enrayer le processus de négociation;
  • Poids de la parole mais importance de l’écrit;
  • Eviter les clichés (sieste, flamenco, corrida etc.)
  • Faire preuve d’adaptation en fonction des particularités régionales. Ce n’est pas par hasard que l’on parle “des Espagnes” : 17 communautés autonomes cohabitent, très différentes leur mentalité (Catalaogne, Pays-Basque, Andalousie etc.) et leur type de contribution à l’économie du pays.

Le risque est bien de calquer le Business Model qui fonctionne en France depuis des années sans évaluer son marché , ses concurrents et ses prix.

 

Pratique des affaires

Quelle est la perception des hommes d’affaires français vus par les hommes d’affaires espagnols?

 

Qualités Défauts
  • Rigoureux, organisés, ponctuels, respectent les délais fixés;
  • Pragmatiques, clairs, précis;
  • Compétents et bonne connaissance de leurs produits;
  • Qualité des produits;
  • Qualité du service après-vente
  • Froids, distants, se montrer “impérial” ou “arriver en pays conquis”
  • Ne parlent pas bien anglais
  • Air supérieur, chauvins et peu respectueux. Monopolisent la parole et perdent l’occasion de répondre aux questions du client – Faible capacité d’écoute;
  • Impatients si les résultats se font attendre au lieu de chercher des solutions alternatives;
  • Prix trop élevé pour le marché. Souvent l’impression qu’ils ne font pas la meilleure offre. Peu flexibles en négociation.

Analyse SWOT

Selon les données de la Coface :

Forces Faiblesses
  • Bonnes infrastructures
  • Réformes en cours
  • Capacité d’adaptation
  • Endettement élevé
  • Taux de chômage élevé
  • Faible investissement en R&D
Opportunités Menaces
  • Energies renouvelables
  • Soutien financier européen
  • Dépendance du tourisme
  • Luttes politiques
  • Atomisation du tissu économique

 

Donner votre avis