Mis à jour le 04/05/2022

Le leader mondial des engrais, Le Norvégien Yara, concurrent du groupe Roullier, annonce une commercialisation de produits dits « décarbonés » d’ici l’an prochain en Norvège. Le groupe est en effet à la pointe de la R&D dans ce domaine depuis de nombreuses années, mais les choses semblent s’accélérer poussées par la flambée des prix du gaz après l’invasion de l’Ukraine par la Russie et par le désir d’autonomie de l’UE concernant le gaz russe.

Le Magazine Energy News rappelle dans un article du 22 avril 2022 que le prix du gaz pèse pour près de 90% dans le coût de production de l’engrais azoté.

C’est dans ce contexte que Yara a fermé 2 sites de production d’ammoniac en Europe en mars dernier (un en Italie et l’autre en France). La production vient de reprendre sur le site du Havre.

Objectif de Yara : produire de l’ammoniac vert issu des ENR (extraction d’hydrogène de l’eau et ajout d’azote de l’air).

Le groupe Norvégien mise sur la production d’hydrogène décarboné via un procédé d’électrolyse de l’eau obtenu grâce aux EMR, à l’énergie solaire ou encore à l’hydroélectricité.

Accédez à la ressource