Mis à jour le 15/03/2021

De nombreuses aides publiques sont à disposition des entreprises qui souhaitent se développer à l’export. Elles sont nationales, régionales et parfois locales.

Dans le cadre du plan France Relance de nouvelles aides et des évolutions de celles existantes ont été mises en place.

Afin de vous apporter une information à jour, BCI a proposé aux entreprises bretonnes un atelier sous forme de webinaire qui s’est déroulé en trois parties :

  • les outils Bpifrance avec un focus sur la nouvelle Assurance Prospection Accompagnement,
  • les aides de la Région Bretagne tout au long de votre démarche export,
  • le plan de soutien à l’export dans le cadre de France Relance

Ce webinaire interactif s’est appuyé sur des cas concrets afin de vous permettre de découvrir en détail ces dispositifs de soutien à l’exportation à disposition des entreprises.

Intervenants :

  • Mme Lydie KERNÉIS
    Déléguée International – Région Bretagne
    Direction régionale Rennes
    Bpifrance
  • Mme Camille PERRIN
    Chargée de développement des entreprises – International, Clusters, Nautisme
    Conseil régional de Bretagne
  • M. Jacques RENAULT
    Conseiller International – Technique & Stratégique
    Bretagne Commerce International

 Que faut-il retenir de ce webinaire?

 

Retour de Jacques Renault – Conseiller International

Ce webinaire aura été l’occasion de faire le point sur un sujet en constante évolution : les aides publiques à l’export. Elles peuvent être nationales, régionales voire parfois départementales.

A d’abord été passé en revue l’appui de Bpifrance, avec principalement l‘assurance prospection et l’assurance prospection accompagnement (APA), nouveauté de 2021. Deux outils qui apportent à la fois un soutien de trésorerie et un filet de sécurité en cas de résultats insuffisants.

Le premier s’adresse principalement aux entreprises avec un projet export mature, avec le plus souvent un recrutement d’une personne dédiée.

Alors que le deuxième, correspond plus à des entreprises désireuses de démarrer une activité internationale, mais qui requièrent un appui structurant pour construire une stratégie export solide (type de produits/services exportables, pays cibles, mode de commercialisation …). Appui qui sera obligatoirement apporté par un prestataire référencé dont le coût plafonné sera intégré dans le budget garanti.

Nous avons ensuite pris connaissance des aides apportés par le Conseil régional de Bretagne. Avec quatre principales aides à l’export, la volonté est de contribuer au renforcement des ressources humaines comme de la visibilité commerciale.

Pour les ressources humaines, une aide est apportée pour le recrutement d’un(e) responsable export partagé(e) entre 2 entreprises.

Un appui financier est également donné pour le recrutement d’un volontaire international en entreprise (VIE).

Pour la visibilité commerciale, des aides sont apportées afin de participer à certains salons internationaux mais aussi pour faire traduire de manière professionnelle tous les documents/supports nécessaires au développement commercial à l’étranger.

Et enfin le Chèque Relance Export, aide spécifique lancée dans le cadre de France Relance, a été présenté. Ce chèque est plafonné en nombre et dans le temps (décembre 2021). Il permet d’une part de renforcer la prise en charge partielle du coût d’un VIE (cumulable avec l’aide régionale). Mais aussi de contribuer au coût de prestations individuelles (prospection, études de marché …) ou collectives (rdv acheteurs, présence sur le Pavillon France dans des salons internationaux …)

Le retour d’expérience de la société SDTN à Kervignac (56) qui conçoit et installe dans le monde des lignes automatisées pour la fabrication de produits à base de pâte liquide (crêpes, galettes, blinis …) a permis d’apporter un éclairage pratique sur l’ensemble de ces aides.

Téléchargez la présentation

Donner votre avis