Mis à jour le 23/06/2022

Nikolas Kelpekis, société EuroPartenaire, prestataire agréé de BCI en Grèce, nous propose un panorama de l’activité économique grecque sur octobre 2020.

Les 12 mesures :

Marché du travail : Le marché du travail est en cours de modernisation, sur la base des suggestions du Bureau international du travail.

Assurance mutuelle : L’assurance mutuelle est réformée avec l’introduction du système de capitalisation.

Deuxième opportunité aux endettés : De nouvelles règles sont en cours d’établissement dans le règlement des dettes envers l’État et les banques. Les entrepreneurs, les professionnels et les propriétaires ont désormais une seconde chance avec un caractère plus juste et une concentration sur le développement.

Justice : L’administration de la justice est accélérée et les procédures sont numérisées. L’institution du procès pilote et des juges-juges assistants arrive, tandis que l’École nationale des juges se dote d’un nouveau cadre fonctionnel.

Enseignement professionnel : la Grèce disposera bientôt d’un nouveau système d’enseignement professionnel.

Éducation nationale : Il y a une évaluation des écoles et des enseignants ainsi que de leur travail. L’évaluation des enseignants commence à partir de 2021. Une nouvelle loi-cadre renforcera également l’autonomie des universités.

Nouveau plan d’aménagement du territoire : Un nouveau plan d’aménagement très important organise l’espace public dans le respect de l’environnement. Les utilisations du sol sont identifiées et les constructions sur plan et non réglementées sont réduites et l’autorisation des investissements est simplifiée, en particulier dans les sources d’énergie renouvelables.

Nouveau cadre des marchés publics : un nouveau cadre des marchés publics réduira la bureaucratie et ajoutera de la transparence. Celles-ci donneront une nouvelle impulsion aux grands projets d’infrastructure et aux petits projets au niveau de la Région et des Communes pour démarrer et terminer avec rapidité, qualité et sécurité.

Renforcement du Système national de santé : Projet d’une profonde réforme des soins primaires, avec des unités pour les maladies chroniques et les soins de jour, pour les chirurgies mineures et les traitements. Mais aussi dans le personnel, avec 4 000 infirmiers(ères) permanent(e)s recruté(e)s principalement parmi ceux(celles) qui ont servi d’assistant(e)s dans la pandémie.

Recrutement de fonctionnaires : Le secteur public est réorganisé et notamment le recrutement.

Empreinte numérique de l’État : 400 services numériques seront ajoutés immédiatement sur le portail “gov.gr”, pour qu’ils atteignent les 1 000 et qui seront accessibles depuis un téléphone mobile. Le Parlement discute déjà de la réforme de l’ensemble de la législation relative au gouvernement électronique, aux communications numériques et à l’amélioration de la vie des citoyens grâce aux technologies de l’information et de la communication (TIC).

Décentralisation : Le projet de loi sur l’autonomie locale sera bientôt mis aux voix, ce qui rendra le gouvernement plus multidimensionnel et marquera la distinction des pouvoirs locaux de l’autorité de l’Etat central.

Ces réformes sont proposées par la Commission Pissaridès, chargée du projet de réforme de l’Etat hellénique, sous la présidence du célèbre prix Nobel de l’Economie chypriote.

 

(Source : Liberal)