Mis à jour le 22/03/2022

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté en fin d’année 2022 sa stratégie nationale sur les protéines végétales.

Le constat aujourd’hui:

  • la manque d’autonomie français dans sa production de protéines végétales que soit pour l’alimentation humaine mais aussi animale.
  • Dépendance du pays aux importations sud américaines comme le soja, secteur responsable de déforestation et de la destruction d’écosystèmes  dans certains pays producteurs. Filière qui  connait également des fluctuations de prix importantes.
  • Cultiver des légumineuses favorise la biodiversité car elles possèdent une capacité à fixer l’azote de l’air et le transformer en azote directement utilisable par les plantes, ce qui pourrait réduire le recours aux engrais azotés.

Objectifs :

  • Investir dans la R&D, notamment pour de nouvelles variétés et techniques de production,
  • Développer des moyens de stockage et de transformation pour pérenniser la filière
  • Développer une offre de produits locaux en matière de légumes secs (lentilles, pois chiche, haricots, fèves etc.).

Accédez à la ressource