Télécharger en PDF

 / 

Mis à jour le 16/09/2022

 / 

Dans le cadre du projet METH-ABATE financé par le Department of Agriculture, Food, and the Marine, des chercheurs ont dévoilé des résultats prometteurs quant à l’utilisation d’un additif alimentaire pour réduire la quantité de méthane produite par le bétail en Irlande.

Après plusieurs études in vitro menées à l’aide du système de technique de simulation du rumen, les résultats montrent que l’additif alimentaire qui comprend des composés synthétiques à base de peroxyde, tels que le peroxyde d’hydrogène d’urée ou l’iodure de potassium, pourrait réduire les émissions de méthane de ~60%.

Accédez à la ressource