Mis à jour le 26/11/2021

Selon les dernières données de la FAO, l’indice des prix des denrées agricoles ne cesse d’augmenter depuis 1 an.

A la rentrée, l’augmentation a atteint +33% depuis septembre 2020, le prix du blé frôlant les 300 EUR / Tonne (niveau historiquement haut) ;

En cause :

  • Les perturbations climatiques qui ont particulièrement touché le Canada, les Etats-Unis, le Brésil et la Russie ce qui a induit une demande mondiale de blé importante
  • La forte demande de pays jusqu’à présent moins demandeur comme la Chine, le Pakistan ou encore le Bengladesh
  • La demande de blé explose aussi à cause d’une pénurie de maïs (prix début novembre : environ 240 EUR / Tonne).

En parallèle l’augmentation des coûts logistiques et du prix de l’énergie se répercute sur le prix des engrais et des machines agricoles.

Selon un article de terre-net du 4 novembre 2021, le prix des engrais azotée a été multiplié par 3 depuis 1 an.

Les experts ne prévoient pas d’amélioration avant, à minima,  le printemps 2022.

A noter que la Russie (1er pays exportateur de blé) vient d ‘annoncer la mise en place d’un quota d’exportations afin de protéger ses producteurs locaux. Les producteurs sont en effet taxés sur leurs exportations ce qui ne les incitent pas à produire plus.

Accédez à la ressource