Mis à jour le 01/02/2022

Un article de Cosmetics Design Europe du 5 janvier 2022 note que les cellules d’algues biotransformées peuvent décomposer certains polluants chimiques cosmétiques dangereux et persistants, notamment les parabènes, les phtalates et les sulfates.

Il apparait en effet que, selon une étude de Chercheurs brésiliens et indiens, les algues permettraient les bio absorption, la bio assimilation, la transformation et biodégradation de produits polluants de plus en plus présents, les produits cosmétiques étant grands consommateurs d’additifs, de conservateurs, de parfums etc. qui peut s’accumuler au fil du temps et devenir une menace pour l’environnement.

Cette étude démontrerait qu’une part importante des espèces d’algues étaient capables de capturer des produits  chimiques et des métaux ; En parallèle, ces algues fourniraient de l’oxygène à d’autres microbiotes lors du processus de dégradation.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour bien comprendre et développer cette activité.

 

Accédez à la ressource