Mis à jour le 10/02/2021

La Chine est le pays qui générera la plus importante croissance du secteur Santé-Beauté  pour ces 20 prochaines années et la France possède plus que jamais une image de prestige et de qualité dans ces secteurs. Exporter ces produits vers la Chine, avant la naissance du E-commerce, a toujours été difficile en raison des réglementations très restrictives, du coût des formalités, et de la longueur des processus d’enregistrement.

Le E-commerce et notamment le Cross Border E-commerce (CBEC) a été créé par les autorités chinoises il y a 10 ans et a fait la fortune de milliers d’entreprises exportatrices, et d’entrepreneurs ! Avec le CBEC, plus besoin d’enregistrer, plus besoin de distributeur local, plus besoin de lourdes formalités. Les ventes démarrent en quelques mois, le premier break-even point peut être atteint dans l’année moyennant un investissement non négligeable mais sans aucune commune mesure avec les sommes et délais nécessaires pour distribuer en retail.

Comment les entreprises bretonnes du secteur santé/beauté peuvent-elles naviguer et faire les bons choix dans l’univers complexe du CBEC ? Quels sont les pièges à éviter ? Comment aller droit à l’essentiel et gagner un temps précieux dans la course mondiale vers l’eldorado chinois?

C’est sur cette thématique qu’est intervenu Thomas REMY,  Directeur  de la société Mark 2 Market Medical (M2M) et prestataire agréé de BCI en Chine.

Thèmes abordés

  • Santé-Beauté et culture chinoise: ce qu’il faut comprendre à tout prix pour réussir un projet d’exportation
  • Les dernières tendances lourdes du marché Santé-Beauté en Chine ; les opportunités pour les entreprises bretonnes
  • le CBEC: définition, quelques chiffres et dans la pratique
  • Les étapes de lancement d’un business en CBEC en Chine
  • Opportunités, risques et contraintes d’un projet CBEC en Chine
  • Exemples d’entreprises du secteur ayant réussi leur implantation et comment

TÉLÉCHARGEZ LA PRÉSENTATION

 

Donner votre avis