Mis à jour le 27/11/2018

Le choix d’un ERP repose bien souvent sur un subtil mix entre l’expertise métier de l’entreprise et son focus utilisateur (CRM).

L’objectif de cette réunion d’information est de sensibiliser les décideurs aux points de vigilance liés au développement international.

L’internationalisation de l’entreprise est souvent l’occasion de gagner en transversalité, en efficacité et d’améliorer les Process.

L’ERP / CRM sont alors des outils incontournables, s’ils sont bien formatés.

Au travers d’une réunion d’information, nous vous avons proposé une check list des points de vigilance liés au développement international qui impactent chaque fonction interne de l’entreprise (Gestion Relation Client – Gestion Commerciale – Gestion de la Production – Comptabilité/Finance – Gestion RH).

 

Que faut-il retenir ?

 

Retour de Capucine Lix – Conseillère en développement international au sein de BCI

Un atelier très dense,  pour un sujet doublement technique : technique du point de vue du système d’information  et du point de vue de l’international.

CREATIVE apporte le cadre des principaux enjeux de la transformation digitale ainsi que les différents moyens de la financer.

Le Consultant a apporté des exemples concrets d’entreprises en forte croissance à l’international ainsi que des fourchettes de coûts d’implémentation ERP et CRM.

 

Deux niveaux de développement à l’international des entreprises a été identifié :

1 / les entreprises qui exportent / achètent/ avec des salariés ponctuellement en déplacement international

Si presque tous les ERP / CRM peuvent être paramétrés pour être performants à l’international, il faut savoir faire remonter ses besoins liés à l’international (et parfois anticiper de futurs besoins)

Les enjeux listés ci-après sont des remontés que nous avons rencontré avec Cindy et Moi-même lors de nos diag :

-Multi pays / multi fuseaux horaires : Suivi prospects aux profils diversifiés, outils bureautiques et de communication interne, segmentation clients pour des actions marketing et commerciales, livraisons, incoterm, origine des produits, mentions obligatoires sur facture…

-Multilingue : IHM, Edition de documents, messages automatisés, catalogues, libellés produits, étiquetages…

-Multi devise : Catalogues, base produit..

-Multi législation : Codes douaniers, Contraintes douanières pour l’expédition, transports, taxes, autorisation de produits spécifiques…

 

L’avantage étant de pouvoir travailler en mode projet sur  des affaires liées à un compte client.

Tous les collaborateurs peuvent accéder à l’information et collaborer à l’affaire, possibilité de référencer les contrats cadres et toutes les spécificités du client dans un souci  d’efficacité et de transversalité.

2/ les entreprises avec des filiales à l’international : contexte multi-sociétés

Dupliquer le model à Déploiement  d’un CORE MODEL pour des sociétés métier, process, périmètre identiques (c’est rare)

Il est plutôt recommandé d’utiliser un autre système d’information, les rendre tout deux compatibles de manières à pouvoir extraire les indicateurs ( via BI / Business Intelligence)

Car même si les business model sont proches, les normes comptables et le cadre légal, seront toujours différents…

La présentation s’est clôturée par le témoignage d’Hasna KASMI d’EXFO SOLUTIONS, l’occasion d’aborder des points complémentaires : l’hébergement des data en interne ou sur le web et son implication en terme de sécurité et de facilité d’accès, la remise à plat des process et des fichiers avant toute implémentation ou migration.

Les facteurs de réussite : l’implication de la direction, des équipes, des key users et d’un accompagnement extérieur (neutre).

La conduite du changement permet de faire accepter l’outils par les collaborateurs de manière à adapter les process de la société à l’ERP retenu comme étant la plus adapté, et faire vivre l’ERP, en l’adaptant à chaque fois que les pratiques évoluent en interne. Limiter les développements spécifiques.

Pour conclure les enjeux ont été bien compris par les participants :

Les enjeux de l’ERP (dont CRM) résumés en 3 mots : automatisation centralisation fiabilisation

Les enjeux de l’internationalisation résumés en 3 mots :  anticipation, persévérance, transversalité

Les sociétés toujours en  recherche de performances commerciales ont bien compris que les ERP et les CRM devaient devenir des alliés de leur développement.

 

 

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis