Mis à jour le 25/03/2022

L’association française « le Commerce du Bois, (LCB),  a publié mi -mars une analyse sur les impacts que pourraient avoir le conflit russo-ukrainien sur la filière bois.

Elle rappelle que la France importe 300 000 m3 de bois depuis la Russie quand on sait que le pays consomme environ 9 M de bois résineux / an soit environ 3% importés depuis la Russie.

Néanmoins le Russie exporte en France des bois sciés comme le sapin, l’épicéa ou encore le pin ce qui représente 10% des importations françaises et 5% d’importations de contreplaqués de bouleau.

Les premiers pays clients de la Russie : la Chine mais aussi l’Azerbaïdjan, l’Ouzbékistan et le Japon. En Europe  les 1er pays clients sont le Royaume-Uni, le Danemark et l’Allemagne.

Concernant l’Ukraine, la Chine est le premier client du bois ukrainien suivi de la Turquie puis de pays européens comme la Hongrie, l’Allemagne , la Pologne ou encore l’Italie mais pour des volumes d’importation plutôt restreints.

Le risque de rupture reste tout de même limité pour le moment même si l’inquiétude provient des perturbations liées à la chaine logistique.

Pour le moment les pays scandinaves, fournisseurs de bois, restent une bonne alternative.

Accédez à la ressource