Mis à jour le 16/08/2021

Avant d’exporter un produit alimentaire au-delà des frontières UE, il est important de s’assurer que l’étiquetage du produit est conforme à la réglementation du marché visé.

Par exemple, les exigences d’étiquetage nutritionnel, différentes de celles de la réglementation UE, doivent être prises en considération. C’est le cas, entre autres, des USA, du Canada et du Mexique dont le tableau nutritionnel est régi par des exigences de fond et de forme bien plus contraignantes que celles de la réglementation INCO.

Par ailleurs, l’étiquetage nutritionnel connait une évolution considérable ces dernières années dans les pays qui cherchent à se conformer aux dernières avancées scientifiques et aux nouvelles données de consommation et à rendre les données nutritionnelles facilement compréhensibles par le consommateur.

C’est ainsi qu’une nouvelle version des tableaux nutritionnels a vu le jour, en 2016, aux USA et au Canada. Quant au Mexique, la norme étiquetage a été modifiée en 2020 pour y introduire de nouvelles règles d’étiquetage nutritionnel.

C’est sur cette thématique que sont intervenus Charlotte PHILIPPART et Amine EL-ORCHE
Consultants réglementation export au sein de FOODINNOV NUTRITION, dans le cadre d’un webinaire auprès des entreprises bretonnes.

 Que faut-il retenir de ce webinaire?

 

Retour de Cindy Le Guern – Conseillère Internationale

Ce webinaire a permis d’éclairer les entreprises sur le contexte et le contenu de l’étiquetage nutritionnel des produits alimentaires sur 3 pays.

Cette approche a concerné les USA, le Canada et le Mexique.

On a pu noter que chaque pays décline ses propres règles d’étiquetage des denrées alimentaires notamment au niveau de l’étiquetage nutritionnel. Un des buts principaux est de diminuer l’incidence de maladies liées à l’alimentation (par exemple : l’obésité).

A l’échelle internationale, il existe une grande diversité d’étiquetages nutritionnels. Les exigences de fond et de forme sont différentes en fonction des pays.

L’étiquetage nutritionnel reste une démarche volontaire dans certains pays.

Les USA ont été les précurseurs en 1995 sur la mise en place du tableau nutritionnel. D’autres pays ont suivi (Australie/Nouvelle-Zélande, le Canada, le Mexique, la Chine, l’UE).

Nos intervenants ont apporté des éléments clés à réadapter (en comparaison avec l’UE et son règlement INCO).

Enfin, ils ont évoqué les évolutions réglementaires à venir et leur impact. Pour plus de détails, vous pouvez regarder le replay de ce webinaire ainsi que son support.

Téléchargez la présentation