Mis à jour le 22/03/2022

D’après les retours de la société britannique d’analyse de donnes GlobalData et mis en avant par un article de FashionUnited, les principales marques de luxe, textile, santé ou encore cosmétique sont confrontés à un désir de boycottage des consommateurs pour les produits en provenance de Russie.

41% des consommateurs ont annoncés ne plus être acheteur de marques allant à l’encontre de leurs valeurs ce qui incite les entreprises de luxe comme LVMH par exemple à se retirer de Russie.

Fashion United rappelant que la décision du groupe LVMH intervient alors que  le marché russe représentait en 2020 environ 6,6% des ventes de cosmétiques et d’articles de toilette en 2020, ce qui représente des ventes de l’ordre de 300 M USD en un an (124 magasins fermés en Russie depuis le début du conflit) ;

La décision de LVMH a été suivi par les marques de luxe Kering, Chanel ou encore Prada.

 

Accédez à la ressource

 

A lire : article de Elle – le luxe ferme ses boutiques en Russie