Mis à jour le 13/01/2021

Thierry Mermet, dirigeant de la société Source of Asia et prestataire agréé de BCI au Vietnam, nous propose un retour sur la situation liée à la Covid-19 dans son pays.

Quelles sont les possibilités de déplacement au Vietnam ?

Le gouvernement a demandé au ministère du travail, des invalides et des affaires sociales (MOLISA) de permettre aux experts étrangers, aux chefs d’entreprise, aux investisseurs et aux travailleurs du secteur des hautes technologies d’entrer au Vietnam tout en veillant au respect des mesures préventives contre la pandémie.

Par conséquent, les voyageurs étrangers sont toujours soumis à la quarantaine obligatoire de 14 jours et à la surveillance des autorités sanitaires. Tous les frais (hôtels, visa, repas, etc.) sont au frais du voyageur.

Quelles sont les mesures mises en place par le gouvernement afin de soutenir les entreprises?

Note: Le Vietnam n’a pas de plan de relance comparable à ce que l’on pourrait voir en Europe. Quelques actions ont néanmoins été mises en place :

Réduction de 10 % du prix de détail de l’électricité pour les secteurs manufacturier et commercial.

Soutien financier : Le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc a donné une directive à la Banque d’État du Vietnam pour que les établissements de crédit répondent aux besoins en capitaux pour la production et accélèrent les procédures administratives telles que le raccourcissement du temps de traitement des demandes de prêt et la réduction des frais, des taux d’intérêt, etc. pour les clients qui sont en difficulté à cause de COVID-19 (aide d’un montant de 250 000 milliards de VND).

Soutien aux impôts et aux loyers : Le gouvernement a publié le décret 41/2020 / ND-CP, prolongeant le délai de paiement des impôts et des loyers fonciers, qui s’élèvent à environ 180 000 milliards de VND. Selon le ministre des finances, environ 740 000 entreprises, soit 98 % des entreprises en activité, bénéficieraient de la politique de prolongation du délai de paiement des impôts et des loyers fonciers.

Chaînes d’approvisionnement :

Le ministère de l’industrie et du commerce (MOIT) facilitera et mettra en œuvre des mesures pour faire face aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement et tirer parti des accords de libre-échange.

Les certificats d’origine (C/O) avec une signature électronique ou des C/O scannés seront acceptés par les autorités douanières pour le dédouanement afin d’aider les entreprises d’importation et d’exportation.

MOIT s’efforcera également d’unifier les codes du système harmonisé (SH) avec ceux d’autres pays, dont l’UE.

Ceci est particulièrement important compte tenu de la récente ratification de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Vietnam (EVFTA).

Accédez à la présentation de Thierry Mermet

Donner votre avis