Mis à jour le 02/07/2019

Comment réussir les étapes de votre investissement aux États-Unis !

Patrick Ferron, Président de Altios aux USA est intervenu sur cette thématique lors de la 7ème édition de l’Open de l’international auprès des entreprises bretonnes.

Contenu

  • Pourquoi s’implanter aux États-Unis ?
    • Panorama du marché américain
    • Secteurs porteurs
  • Les challenges du marché américain
    • To do list pour réussir
    • Les facteurs clés du succès
  • Développer une stratégie d’expansion gagnante
    • Les phases de développement sur le marché
    • Implantation locale : la présence RH
    • La filiale
    • L’implantation industrielle : les critères clés
    • L’acquisition

Que faut-il retenir ?

 

Retour de Olga Louët – Responsable Réseau d’accompagnement à l’Etranger au sein de BCI

Le marché américain est le premier marché mondial, mais un marché très compétitif, il faut donc avoir le bon produit (innovant), le bon discours (adapté au client américain) et la bonne stratégie pour pouvoir concrétiser rapidement.

Voici quelques éléments clés à prendre en compte avant de  vous lancer dans l’aventure US :

-Ne pas considérer les Etats-Unis comme un seul marché. 50 États = 50 pays;

-Une approche marché préalable est nécessaire pour définir le potentiel marché mais aussi la stratégie de distribution;

-Savoir intégrer une communication et un marketing indispensables pour réussir son développement sur ce marché;

-Établir une stratégie tarifaire prenant en compte les nombreux intermédiaires à rémunérer pour assurer la distribution;

-Prospecter les USA requiert une capacité d’investissement de l’entreprise. Budget/business plan à élaborer avant démarrage de la démarche, sachant qu’il faudra attendre 2 à 3 ans minimum avant les premiers résultats;

-La présence locale est un atout considérable pour assurer la réussite. On devient un acteur local et non plus un simple exportateur;

-Ouverture de filiale rapide (quelques jours), coût environ 3000USD;

-Salaires commerciaux : entre 70 et 200kUSD selon compétences – Charges patronales 10%;

-Main d’œuvre : Très mobile et volatile : seulement 4% de chômage. Il faut être capable de retenir les talents et de les accompagner.

Téléchargez la présentation PDF

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis