Mis à jour le 21/08/2019

Selon le GASC, l’Égypte a acheté 180 kT de blé de la région de la mer Noire, dont 120 kT à la Russie et 60 kT à l’Ukraine. Suite à son appel d’offres, l’Égypte aurait reçu des propositions de 13 entreprises. Le blé en provenance des pays riverains de la mer Noire est moins cher que celui d’autres fournisseurs car la France, principal concurrent, est confrontée à des problèmes de qualité et de rendement après de fortes inondations. Au total, les agriculteurs français devraient récolter 37 MT de blé en 2016, soit une baisse de 10% par rapport à 2015.

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis