Mis à jour le 20/05/2019

Avec un score de 52,96 en 2018, la Turquie était classée 108ème sur 180 pays sur l’Indice de performance environnementale (EPI);

La Turquie demeure en effet encore majoritairement un pays destructeur de déchets plutôt que recycleur, c’est pour cette raison que le parlement turc a récemment légiféré pour éveiller les consciences sur la protection de l’environnement en lançant le projet “zéro déchet”.

Les autorités turques ont ainsi fixé des objectifs ambitieux d’ici 2023, année du centenaire de la république turque, dans le recyclage de papiers, métaux et matières plastiques pour les secteurs public et privé(hôpitaux, centres commerciaux, administrations…).

Les premières actions mises en place ont déjà porté leurs fruits : la fin de la gratuité des sacs en plastique en vigueur depuis le 1er janvier 2019 dans les commerces et autres supermarchés a permis de diminuer leur consommation de 50%dès la première semaine.

La Turquie constitue ainsi un nouveau marché cible pour les investisseurs étrangers disposant d’une expertise en produits, technologies et savoir-faire de recyclage.

 

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis