Mis à jour le 06/02/2019

La filière bois française représente 53 Mds€ de CA, 372.000 emplois directs et 440.000 emplois indirects.

Favoriser le recyclage du bois

Alors que les tonnages de bois français sont en hausse, et que le marché national est saturé, la valorisation des déchets reste un problème difficilement surmontable pour les recycleurs. En France, les usines de fabrication de panneaux, les chaufferies et les réseaux de chaleur n’ont pas la capacité d’absorber la totalité du bois français recyclé. Au total, 50 % des déchets sont exportés, soit 3,3 MT sur les 6,6 MT collectés en France chaque année. Veolia exporte vers l’Italie et l’Espagne pour les départements du Sud de la France, vers la Belgique et l’Allemagne pour ceux d’Île-de-France, de l’Est et du Nord. En Bretagne, avec 204 kT de bois à recycler collectés en 2015, il est difficile d’exporter vers le Sud de l’Europe et la Belgique, c’est pourquoi la région exporte par bateaux vers les pays du Nord de l’Europe, où il existe plus de centrales de cogénération utilisant des broyats issus des 2 catégories de bois recyclé en France. Pour ce marché, Veolia Centre Ouest a choisi d’exporter au départ du port de Lorient (56), à proximité de son site de stockage et de transformation des déchets de bois. Un 1er bateau de 2 kT de broyat de bois a été affrété début novembre et Veolia Centre Ouest table désormais sur 4 bateaux par an (…)

 

La filière forêt-bois française se structure

Vers des biomasses innovantes ?

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis