Mis à jour le 22/11/2019

Cargill a commandé une enquête à Ipsos sur le comportement des européens vis-à-vis des ingrédients sucrants qui suggère que 33% des européens cherchent à réduire les sucres dans leur alimentation, une priorité qui passe avant les matières grasses, le sel, les conservateurs ou les colorants artificiels. Elle montre que les consommateurs connaissaient mal les sirop de fructose et de glucose, à l’inverse du miel, de la canne à sucre, du sucre blanc, du fructose et de la stévia. Elle révèle aussi que le goût, le prix, les promotions, le conditionnement et la marque sont des facteurs importants.

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis