Durant près de 20 ans, l’Irak est resté coupé de tous échanges commerciaux à l’international.

Dans un climat d’insécurité qui perdure, les choses se rétablissement lentement.

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis