Mis à jour le 29/11/2019

Pour des raisons climatiques, les pays du Golfe sont contraints d’importer la majeure partie de leurs besoins alimentaires. Pour pallier cette dépendance et les risques liés, les pays du Moyen-Orient, dont les Émirats Arabes Unis, investissent largement dans la filière agricole et particulièrement dans les productions animales au travers des fonds souverains locaux, en plus d’investisseurs privés reconnus.

Aujourd’hui, les élevages représentent un poids important dans l’agriculture : vaches laitières, moutons, chèvres, chameaux et poulets sont élevés de façon intégrée avec des importations de tous les intrants : génétique, alimentation et nutrition, médecine vétérinaire, équipements…..

Les projets d’aquaculture se multiplient également et offrent de nouvelles opportunités.

Le Ministère de l’Agriculture propose un rapport statistique détaillé sur l’élevage à Abu Dhabi (bovins, volaille, caprins, camélidés, lait, œufs, poisson).

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis