Mis à jour le 14/10/2020

Selon une étude Asterès mise en avant par la FEBEA, les entreprises du secteur cosmétique commercialisent 50% de leurs produits à l’étranger.

En 2020, les exportations devraient chuter de 9% sur l’ensemble de l’année en partie du fait de la baisse du transport aérien mais aussi des ventes dans les pays impactés par l’épidémie. On constate par exemple une diminution des ventes dans les aéroports induites par la diminution du nombre des voyageurs.(-65% selon la FEBEA)

Les exportations retrouveront leur niveau d’avant crise seulement en 2023 notamment dans les pays les plus touchées par la crise ( Etats-Unis, Inde, Brésil ).

La cosmétique sait s’adapter en élargissant son offre notamment dans la cosmétique dans les produits de bien-être ; c’est une filière qui devrait donc rebondir. Les TPE et PME restent cependant très vulnérables.

ACCÉDER ICI À LA RESSOURCE

 

 

 

 

 

Donner votre avis