Mis à jour le 04/07/2019

Guerre commerciale entre les USA et la Chine : quelles sont les opportunités sur le marché chinois pour les entreprises européennes ?

Depuis janvier 2018, nous assistons à une guerre commerciale d’ampleur croissante entre la Chine et les États-Unis, qui ne peut laisser l’économie mondiale indemne. Les conséquences économiques peuvent être diverses et variées. Il y aura des effets d’aubaine pour certaines entreprises européennes qui en profiteront pour se (re)positionner sur le marché chinois.

Les Chinois, qui se posent désormais en nouveaux défenseurs du multilatéralisme, multiplient effectivement les gestes d’ouverture envers le Vieux Continent. Ils ont réduit les droits de douane sur plusieurs catégories de nos produits (cosmétique, agroalimentaire…), enclenché la suppression du plafonnement des participations étrangères dans l’automobile et l’aéronautique (une demande de longue date des pays occidentaux), et ils semblent vouloir continuer leurs efforts dans cette direction.

Pierre Dhomps, Directeur Général de Energie 7 International, est intervenu sur cette thématique auprès des entreprises bretonnes dans le cadre de la 7ème édition de l’Open de l’international.

Contenu

  • Panorama de la situation actuel et des enjeux associés
  • Les opportunités qui s’offrent aux entreprises bretonnes
  • Les clés du succès

 

Que faut-il retenir ?

 

Retour de Audrey Lebailly – Chargée de Projets Operations Collectives au sein de BCI

Pierre Dhomps est revenu en détail sur la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, ces deux puissances s’affrontant effectivement dans un bras de fer politique et économique depuis quelques mois. Mais cette guerre ouvre en parallèle de plus en plus d’opportunités pour les entreprises européennes. La Chine se sert de la brillante opération baptisée les “nouvelles Routes de la soie” pour construire une contre-mondialisation à 360 degrés.

Dans un 1er temps, on retiendra de cet atelier la montée en puissance de la Chine dans de nombreux domaines : le spatial, les paiements par carte bancaire, la navigation satellitaire, la robotique, les drones, les voitures électriques, l’Intelligence Artificielle et les télécoms.

Dans un 2nd temps il est à noter les nombreux gestes d’ouverture envers l’Europe, la Chine se voulant plus conciliante sur son marché vis-à-vis des produits étrangers :

-La réduction des droits de douane sur plusieurs catégories de produits ;

-L’ouverture capitalistique (sans plafond) dans certains domaines ;

-La suppression de plafond d’investissement ;

-La mise en place d’un nouveau salon, le China International Import Expo, qui aura lieu chaque année en novembre.

Dans un futur proche, de nombreuses coopérations seront donc à approfondir : agroalimentaire, ville durable, énergie verte, numérique, transition énergétique, AI, coopération scientifique, etc… mais le marché chinois reste un marché difficile à pénétrer du fait des différences culturelles. Il est très important d’adapter ses produits, son marketing, sa communication au marché chinois. Il faut respecter les codes culturels locaux et ancrer sa stratégie commerciale sur le long terme. Cela implique de s’appuyer sur des équipes locales chinoises qui comprennent bien les clés et les codes du marché.

 

Téléchargez la présentation PDF

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis