Mis à jour le 07/08/2020

Sorti officiellement de l’Union Européenne le 1er février 2020, le Royaume-Uni ne bénéficiera plus des avantages des accords de libre-échange de l’UE. Le gouvernement Britannique travaille donc activement à établir de nouveaux accords avec les pays de l’Union et du reste du monde pour définir le cadre de leurs futures relations commerciales.

Selon l’article du Monde du 4 août, la secrétaire d’Etat Britannique au Commerce International, Elizabeth Truss, en visite ce mois-ci aux Etats-Unis, a rencontré son homologue américain Robert Lighthizer, pour discuter de l’accord entre les deux pays. Mais des divergences persistent notamment sur l’ouverture du marché alimentaire britannique et la libéralisation souhaitée par les Américains du marché des médicaments. L’objectif d’accord était annoncé pour la fin de l’été mais pour l’instant aucun compromis n’a été trouvé.

Parallèlement le Royaume-Uni a déjà signé des accords avec une vingtaine de pays notamment avec la Corée du Sud, Israël, le Maroc ou encore la Suisse. Et des négociations sont en cours avec le Japon, le Canada et la Turquie.

Pour aller plus loin, retrouvez la liste des accords commerciaux sur le site du gouvernement Britannique. 

 

Envie de lire la suite ?

L’intégralité de ce contenu est disponible pour tous les adhérents de Bretagne Commerce International.

Si vous êtes déjà adhérent, connectez-vous pour profiter de l’ensemble de cet article.

Donner votre avis