Mis à jour le 29/04/2019

Les autorités douanières japonaises clarifient la méthode utilisée pour contrôler si les origines préférentielles déclarées sont fondées et répondent par ailleurs aux peurs des exportateurs de voir des informations confidentielles divulguées.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire les textes ci-dessous :

Donner votre avis