Mis à jour le 13/01/2021

Marc Huot, société Eastrategies et prestataire agréé de BCI en Roumanie, nous propose un retour de la situation sanitaire liée à la Covid-19.

Quelle est la position de la Roumanie en ce début d’année 2021?

Depuis le 9 janvier, la Roumanie a décidé de placer à nouveau la France sur la liste des pays à risque et impose une quarantaine de quatorze jours à tous voyageurs ayant séjourné en France dans les deux semaines qui précède leur voyage. Cette quarantaine se traduira sous la forme d’un isolement à domicile ou dans le lieu de résidence, avec des contrôles fréquents des forces de l’ordre.

Il est possible de raccourcir cet isolement en effectuant un test PCR COVID-19 (payant entre 50 et 100 euros) à partir du 8e jour. Si ce test est négatif, alors la quarantaine sera levée au 10e jour.

Les voyageurs effectuant un transit de moins de 24h seront exempt de cette obligation d’isolement.

Les personnes ayant prévues un séjour d’un à trois jours en Roumanie pourront être dispensé de quarantaine à condition de présenter un test PCR COVID-19 négatif et effectué dans les 48h précédent le voyage.

Les personnes venant en Roumanie sans un but professionnel, et pouvant le justifier, seront dispensés de quarantaine à domicile et n’auront pas l’obligation de présenter de teste négatif. La Roumanie reste donc un pays accessible pour les affaires !

La campagne de vaccination contre la Covid-19 a débuté dès les premiers jours de janvier. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont déjà pu recevoir le premier vaccin.

Quelles sont les mesures mises en place afin de soutenir l’économie?

Le gouvernement roumain a annoncé au cours de l’été 2020 un plan de relance de 80 milliards d’euros pour soutenir l’économie. Cela se traduira notamment par d’importants investissements dans les infrastructures (autoroutes) et un soutien au monde agricole.

Avec un recul du PIB estimé à 5.6% en 2020, et une reprise forte de la croissance dès 2021, la Roumanie est pressentie comme l’un des pays d’Europe qui aura la récupération la plus rapide suite aux effets de la crise sanitaire.

En fin d’année 2020, les élections législatives ont conduit à un changement de gouvernement. Celui-ci s’est constitué sur la base d’une alliance de centre-droite. Ainsi, le budget 2021 ne sera voté que d’ici le 4 février prochain.

L’Etat roumain continu à soutenir les entreprises qui traversent cette crise. Cela se traduit par des aides directes pour les entreprises des secteurs les plus touchés (hôtels, restaurants, etc.) et la prise en charge d’une partie des salaires ou la mise en place de chômage technique. L’ensemble des entreprises ont bénéficié d’un report du paiement des taxes envers l’Etat pour la période de mars 2020 jusqu’à mars 2021. Afin d’éviter la charge de payer toutes les taxes en une seule fois, il sera possible de procéder à un échelonnement sur un an.

De nombreuses subventions non-remboursables allant de 2000 à 200 000 euros sont encore en cours ou seront reconduites en 2021 (toutes les informations sur ces subventions sur cette page : https://www.eastrategies.fr/?s=subvention)

Nous vous invitons à suivre toute l’actualité économique de la Roumanie sur notre blog : https://www.eastrategies.fr/blog/

Accédez à la présentation de Marc Huot

 

 

Donner votre avis