Mis à jour le 02/06/2020

Nikolas Kelpekis, de la société Euro partenaire business development, prestataira agréé de BCI en Grèce, nous propose un état des lieux de la situation liée au coronavirus dans son pays.

Le déconfinement en Grèce s’est amorcé le 4 mai avec l’ouverture des boutiques de commerce de première nécessité et la libre circulation des individus, sans autorisation spéciale, dans les limites des départements. S’en suivront :

A partir du 18/05 : ouverture des collèges et lycées.

A partir du 01/06 : ouverture des maternelles et écoles primaires, des grands hôtels, restaurants, bars, boîtes de nuit, des grands magasins et centres commerciaux.

A partir du 29/06 : ouverture des gîtes et petits hôtels ; libre circulation continent/îles.

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun et dans les services liés à la personne. Il est très fortement recommandé dans les espaces fermés dès lors qu’on ne peut pas respecter la distanciation physique et le respect des gestes barrières.

Les principales infrastructures et lieux touristiques sont fermés. Il y aura une ouverture par étapes d’abord des sites archéologiques, puis des cinémas en plein air.

L’auto-confinement de 14 jours s’impose à tous les voyageurs à l’arrivée sur le territoire grec. Les frontières extérieures de l’espace européen sont fermées, par décision européenne, aux étrangers qui ne résident pas dans un des pays de l’Union européenne ou de l’espace Schengen.

Que se passe-t-il sur le plan des frontières et des transports?

La Grèce applique la mesure européenne de fermeture des frontières extérieures l’espace européen : seuls entrent en Grèce les ressortissants d’un pays de l’Union européenne ou ceux des pays hors UE munis d’un titre de séjour européen.

Sont exigés 14 jours d’auto-confinement pour tous les voyageurs à l’arrivée sur le territoire grec (à partir du 17 mars 2020).

 

Des tests au Covid-19 sont effectués systématiquement à l’arrivée des vols des destinations touchées par le virus, dont la France. Le voyageur doit déclarer sa résidence principale ou temporaire de quatorzaine, et, en cas de test positif, il peut-être amené – sur décision des autorités sanitaires – à passer sa période de quatorzaine dans une résidence désignée par les dites autorités.

Les vols directs vers la France depuis la Grèce sont maintenus par Air France. Leur fréquence est très réduite et peuvent subir des modifications du fait de la compagnie aérienne.

Les vols internationaux d’Aegean Airlines sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Le transport de marchandises est de facto affecté par la suspension générale des activités entrepreneuriales, les entreprises grecques faisant principalement recours au travail et au présentiel restreint des leurs effectifs.

Concernant le secteur du tourisme hôtellerie / restauration?

Restent fermés jusqu’à nouvel ordre et ouvriront progressivement jusqu’en fin juin :

Restauration : cafés, bars, cafétérias, restaurants pour le service en salle ; la vente à emporter ou en livraison est autorisée.

Culture : musées, sites archéologiques, lieux et bâtiments historiques, pôles d’attraction pour les visiteurs, stations de ski et plages aménagées, parcs à thèmes, parcs d’attraction à l’exception des espaces publics de loisirs (en extérieur).

Hôtels : qu’ils soient saisonniers ou non, depuis le 22 mars. Seuls restent ouverts un hôtel par chef-lieu des régions et trois hôtels à Athènes et Thessalonique.

MICE : Suspension de toutes les réunions, congrès, conférences, salons, événementiel en général.

Enfin, un point sur le port du masque?

A partir du 4 mai, le port du masque est obligatoire (en tissu ou autre) pour les citoyens dans les transports publics, les taxis, les ascenseurs, les hôpitaux, les cliniques, les cabinets médicaux, les laboratoires d’analyses médicales;

Le port du masque obligatoire pour tous les employés des transports publics, des taxis ; pour les employés des supermarchés et des magasins d’alimentation des rayons de produits frais ; dans les hôpitaux, les cliniques, les cabinet médicaux, les laboratoires d’analyses médicales ; dans les salons de coiffure, les centres de beauté.

Le port du masque (en tissu ou autre) est très fortement conseillé mais pas obligatoire dans tous les espaces fermés (magasins, services de l’administration…) que ce soit pour les clients ou pour les employés, mais également dans les espaces publics surpeuplés où la distanciation semble difficile à respecter.

Le port du masque est obligatoire pour les personnes du 3ème âge (forte recommandation de rester au domicile).

Respectez les distances de sécurité.

Dans les rayons des supermarchés, à la caisse, dans les files d’attente, dans tous les espaces publics, il est préconisé de garder les distances de sécurité d’un minimum de 1,5m.

Circulation des personnes

A partir du 4 mai, les personnes peuvent se déplacer dans la limite de leur préfecture de résidence principale. Pour les déplacements hors région, les personnes qui circulent devront être munies d’une pièce d’identité ou d’un passeport lors de leur déplacement, ainsi que des justificatifs attestant la raison de leur déplacement.

Pour se déplacer, il est préférable d’utiliser un moyen de transport privé si possible. 3 personnes sont autorisées à voyager dans le même véhicule.

Dans les transports en commun, le port du masque (en tissu ou autre) est obligatoire pour les agents et tous les usagers. La fréquence des transports en commun est augmentée aux heures de pointe et les voitures systématiquement désinfectées.

Pour les taxis, un seul passager par véhicule est autorisé à l’exception d’un accompagnateur/parent pour les enfants ou d’un accompagnateur pour une personne vulnérable. Le port du masque est obligatoire.

Il est recommandé de limiter les réunions et les rassemblements de plus de 10 personnes.

 

Accédez à la fiche de Nikolas Kelpekis

Donner votre avis